A la une, Mondactu, monde

ACTUALITES

New York Times: les généraux sionistes se démarquent de Netanyahou et veulent une trêve avec la résistance palestinienne

Dans sa livraison de ce mardi 2 juillet, le média américain, le New York Times , des généraux de haut rang de l'armée sioniste sont favorables à un cessez le feu avec la résistance palestinienne conduite par le Hamas à Gaza.

Dans sa livraison de ce mardi 2 juillet, le média américain, le New York Times , des généraux de haut rang de l’armée sioniste sont favorables à un cessez le feu avec la résistance palestinienne conduite par le Hamas à Gaza.

Les généraux sionistes, selon le canard américain, ne sont pas oppsés au maintien du Hamas au pouvoir, une prise de position qui illustre bien le fossé entre le Tsahal et le Premier ministre sioniste, le génocidaire Benjamin Netanyahou, qui s’oppose farouchement à un cessez le feu, . L’entêtement de Netanyahou à poursuivre le génocide, est lié à sa crainte de mort politique, et ses ennuis avec la justice de son entité.

Ces responsables militaires, anciens et actuels, estiment en effet qu’une trêve serait le meilleur moyen de parvenir à la libération des 120 otages, vivants et morts, encore détenus à Gaza. Ils considèrent également que les soldats sionistes ont besoin de temps pour récupérer au cas où une guerre terrestre éclaterait contre le mouvement de la résistance libanaise le Hezbollah sur le front nord.

Selon eux, une trêve avec le Hamas pourrait également faciliter la conclusion d’un accord avec le Hezbollah, qui a affirmé à maintes reprises qu’il continuerait à frapper le nord de la Palestine occupée, jusqu’à ce que les combats cessent à Gaza.

Selon des militaires sionistes cités par le New York Times, l’armée sioniste est épuisée et serait favorable à un accord sur les otages et à un cessez-le-feu.
L’armée sioniste a moins de munitions, moins de pièces détachées, moins d’énergie qu’auparavant et pense donc qu’une pause à Gaza lui donnera du temps pour se préparer au cas où une guerre plus importante éclaterait avec le Hezbollah.

Obstiné, le génocidaire Benjamin Netanyahou a réagi à l’article du New York Times en indiquant « Nous ne mettrons fin à la guerre qu’après avoir atteint tous nos objectifs, notamment l’élimination du Hamas et la libération de tous nos otages ».

Et d’ajouter « Nous ne succombons pas aux esprits défaitistes, ni au New York Times ni ailleurs. « . 

Partager cet article sur :

publicité

Dessin de la semaine

Articles similaires