A la une, Mondactu, monde, Politique internationale, Sahara occidental

ACTUALITES

Sahara occidental: le Parti populaire espagnol réitère son appel à rétablir la position historique de Madrid

Le Parti populaire (PP) a appelé de nouveau le gouvernement espagnol à rétablir la position historique de Madrid à l'égard de la question sahraouie et tente, à travers une proposition non législative, d'amener l'Exécutif à soutenir le travail de l'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, ont rapporté des médias locaux.

Le Parti populaire (PP) a appelé de nouveau le gouvernement espagnol à rétablir la position historique de Madrid à l’égard de la question sahraouie et tente, à travers une proposition non législative, d’amener l’Exécutif à soutenir le travail de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, ont rapporté des médias locaux.

Dans cette proposition non législative enregistrée à la Chambre basse, le PP souhaite que le gouvernement « communique au Royaume du Maroc la position adoptée par le Congrès des députés le 23 mai 2024, concernant le Sahara occidental, et rétablisse la position historique de neutralité active de l’Espagne à l’égard du conflit du Sahara occidental, conformément à la volonté exprimée par le Congrès des députés à plusieurs reprises entre 2022 et 2024 ».

En outre, les membres du groupe parlementaire du PP tentent d’amener le gouvernement à soutenir « le travail de la MINURSO (Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental) et de l’émissaire onusien, Staffan de Mistura, en maintenant une neutralité absolue dans le conflit ».

Ils rappellent que tous les gouvernements espagnols précédents avaient maintenu une position de neutralité, jusqu’à ce qu’en 2022, le Premier ministre, Pedro Sanchez a opéré un revirement unilatéral vis-à-vis de la question sahraouie en soutenant le plan expansionniste du Maroc.

Le groupe parlementaire du PP rappelle qu' »il y a eu de nombreuses déclarations approuvées par le Congrès des députés qui ont exigé le retour à la position de neutralité et la facilitation d’un accord entre les parties » au conflit, à savoir le Maroc et le Front Polisario.

Partager cet article sur :

publicité

Dessin de la semaine

Articles similaires