Akbou unie pour dire non aux desseins néocoloniaux du terroriste Ferhat M’henni

En célébrant ses joueurs quasi assurés d’accession à la première division professionnelle, et de figurer l’année prochaine parmi la famille de l’élite professionnelle nationale, le public d’Akbou a tenu à sa manière à exprimer son attachement à l’Algérie, en fustigeant encore une fois le chef terroriste du MAK, le maître-chanteur Ferhat M’henni, et son projet néocolonial bien élaboré dans les laboratoires des officines néocoloniales.