Chambre des représentants US: Un projet de loi pour sanctionner la CPI

La Chambre des représentants des États-Unis a adopté mardi soir 4 juin, un projet de loi visant à imposer des sanctions à la Cour pénale internationale CPI de La Haye et à son procureur Karim Khan, alors qu’elle pourrait émettre des mandats d’arrêt contre le génocidaire Premier ministre sioniste Benjamin Netanyahou et son ministre de la Défense Yoav Gallant.

Les pratiques mafieuses de l’entité sioniste visant les procureurs de la CPI

L’annonce de l’émission d’un mandat d’arrêt international par la Cour Pénale Internationale CPI, visant le sioniste génocidaire Benjamin Netanyahou et ses lieutenants de l’armée sioniste, n’a pas laissé indifférent la presse internationale, qui revient avec plus de détails sur les pratiques d’intimidations et de menaces à l’égard de l’actuel procureur Karim Khan et son prédécesseur, la Procureure Fatou Bensouda.

La CPI « conçue pour l’Afrique et non pour l’Occident»

Qu’on ne se le cache pas! Il est indéniable que la Cour Pénale Internationale CPI joue le rôle d’un gardien vigilant dans le paysage politique occidental. Elle agit comme chien de garde dans le « jardin » de l’Occident constamment à l’affût du souverainisme des Africains et d’autres « jungles »! La CPI est bien un outil de l’Occident prédateur au service du Grand Capital. Elle agit comme une épée Damoclès sur les irréductibles.

Président colombien: Je soutiens pleinement la CPI

Le président colombien, Gustavo Petro, a indiqué dimanche qu’il soutenait « pleinement » la Cour pénale internationale (CPI) concernant la sanction des responsables sionistes pour leurs crimes génocidaires à Ghaza. « Je soutiens pleinement la CPI qui enquête sur les crimes génocidaires de l’entité sioniste à Ghaza », a-t-il souligné dans un message sur son compte sur la plateforme X, regrettant que « la Cour internationale fait face à des puissances mondiales ».

Mandats d’arrêt contre les génocidaires sionistes: La CPI évoque des menaces à son égard

Le Bureau du Procureur de la Cour pénale internationale CPI de La Haye a diffusé ce vendredi 3 mai, une déclaration faisant état de menaces et de pressions à son encontre au sujet d’imminentes émissions de mandats d’arrêt contre des dirigeants sionistes. De telles menaces peuvent être considérées comme un crime selon l’un des articles de la Convention de Rome.

Ghaza: la CPI invitée à émettre des mandats d’arrêt contre des responsable sionistes

La Cour pénale internationale (CPI) a été invitée par un avocat de renommée internationale à émettre des mandats d’arrêt contre des responsables sionistes pour des crimes de guerre dans les territoires palestiniens, notamment à Ghaza, théâtre d’une guerre dévastatrice depuis le 7 octobre 2023. Dans une lettre ouverte qu’il a partagée sur la plateforme « X », Tayab Ali, directeur du Centre international pour la justice pour les Palestiniens, a appelé le procureur de la CPI, Karim Khan, à « émettre des mandats d’arrêt pour des crimes de guerre présumés dans les territoires palestiniens ».

Bendjama interpelle le procureur de la CPI sur la Palestine

Le représentant permanent de l’Algérie auprès des Nations unies, Amar Bendjama, a interpellé, lors d’une réunion du Conseil de sécurité sur le rapport périodique de la Cour pénale internationale (CPI) concernant la situation au Darfour, le procureur de cette dernière sur la nécessité d' »observer la même diligence » sur l’ensemble des dossiers au sujet desquels elle est saisie, notamment la question palestinienne.

Plainte devant la CPI contre l’entité sioniste : l’enquête avance sur de bonnes bases

L’enquête de la Cour pénale internationale (CPI) sur les crimes  commis par l’entité sioniste à Ghaza « avance sur de bonnes bases », a indiqué, dimanche, l’avocat français Gilles Devers.  Dans une déclaration à l’APS, Me Devers a expliqué que l’équipe chargée par le procureur de la CPI poursuit « activement » son travail et s’est déjà réunie à […]