La Russie entraînée par les Etats-Unis dans une guerre d’attrition et de perdition

Dans mon livre rédigé au début de la guerre russo-ukrainienne (1), au printemps 2022, j’écrivais : «Contrairement aux affirmations soutenues par (certains) observateurs aveuglés par leurs conceptions idéologiques tiers-mondistes (selon lesquelles il n’existerait qu’un seul impérialisme : occidental), ce n’est pas la Russie qui mène le jeu, encore moins remporte quelque victoire sur l’échiquier international, mais les Etats-Unis.