A la une, Algériactu

La longue attente des passagers Oran-Montpellier: L’indifférence de Transavia

La  majorité des médias algériens focalise sur les carences, dysfonctionnements et insuffisances de la compagnie aérienne algérienne, et se tait lorsqu’il s’agit des compagnies aériennes étrangères comme Air France.

Ce mercredi  7 septembre, les passagers de la compagnie low-cost Transavia filiale d’Air France, l’ont appris à leurs dépens. Le vol TO 7277 prévu le mercredi à 15H20 reliant la ville algérienne  Oran à la ville française Montpellier n’a pu décoller que le lendemain à 1H20, sachant que Transavia n’a diffusé aucun communiqué sur ce retard.

Nécessité de créer des entreprises low-cost algériennes

Dans un précédent article, nous avons suggéré la création d’entités low-cost algériennes pour faire face à la cherté des billets d’Air Algérie, liée en premier lieu aux dépenses d’assurance et de réassurance de sa flotte vétuste desservant des aéroport étrangers.

La création de nouvelles entités low-cost, permet non seulement de transporter des ressortissants nationaux à des prix abordables et concurrentiels, mais aussi de transporter des passagers africains désireux de se rendre dans leurs pays, via l’aéroport d’Alger qui deviendra par voie de conséquence un hub aérien.

Partager cet article sur :

publicité

Dessin de la semaine

Articles similaires