ONU: L’entité sioniste responsable « de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité » à Ghaza

L’entité sioniste est responsable de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité à Ghaza, a affirmé, mercredi, une commission d’enquête des Nations unies.  » Les crimes contre l’humanité d’extermination, de meurtre, de persécution fondée sur le genre à l’encontre d’hommes et de garçons palestiniens, de transfert forcé, d’actes de torture et de traitements inhumains et cruels ont été commis » par l’entité sioniste, a conclut un rapport de la Commission d’enquête sur les atteintes aux droits humains dans les territoires palestiniens occupés, créée en mai 2021 par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Bendjama recadre la délégation marocaine à propos du Sahara occidental

Le représentant permanent de l’Algérie auprès des Nations unies à New York, Amar Bendjama, a recadré, par deux fois, l’ambassadeur du Maroc à l’ONU, Omar Hilal, à propos du processus de décolonisation du Sahara occidental en rappelant les vérités historiques et les fondamentaux du conflit sahraoui.

Le président de la République appelle à intensifier les efforts et à mobiliser le soutien international en faveur du peuple palestinien

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a appelé, mardi, à intensifier les efforts et à mobiliser le soutien international en faveur du peuple palestinien meurtri, insistant sur l’impératif de prendre des mesures effectives contre l’autorité d’occupation sioniste pour l’obliger à cesser le bain de sang et à assumer les conséquences juridiques et pénales de ses horribles crimes.
Dans une allocution lue en son nom par le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi, lors d’une conférence de haut niveau sur la situation humanitaire à Ghaza, qui se tient à Amman (Jordanie), le président de la République a souhaité voir « les conclusions de cet événement important déboucher sur des solutions pratiques à même d’atténuer les souffrances de nos frères palestiniens à Ghaza et de remédier à leur situation humanitaire préoccupante du fait de la poursuite, par l’autorité d’occupation de peuplement, de ses opérations militaires contraires au droit international et aux valeurs et règles humanitaires, morales et juridiques, en général, et au droit international humanitaire et au droit international relatif aux droits de l’homme, en particulier ».
Le président de la République a affirmé, dans ce contexte, que « partant de son soutien constant et inconditionnel au peuple palestinien et à sa juste cause, il est somme toute normal que l’Algérie soit présente à cet événement, qui vise essentiellement à intensifier les efforts et à mobiliser le soutien international en faveur de ce peuple meurtri, alors que l’autorité d’occupation a franchi toutes les lignes rouges dans la bande de Ghaza et que son armée d’occupation commet de graves et flagrantes exactions ».

C10-UA: réparer une injustice historique en octroyant à l’Afrique sa représentation méritée au CS

Le ministre sierra-léonais des Affaires étrangères et de la Coopération, Musa Timothy Kabba a affirmé, lundi, que la 11e Réunion ministérielle du Comité des dix chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union africaine (C10), sur la réforme du Conseil de sécurité, qu’accueille l’Algérie, « se veut un engagement quant à l’impératif de réparer l’injustice historique dont est victime l’Afrique qui doit jouir de la représentation qui lui sied au sein du Conseil de sécurité onusien ».

Le MAE palestinien salue la décision de l’ONU d’ajouter l’entité sioniste à « la liste de la honte » sur les droits des enfants 

Le ministère palestinien des Affaires étrangères et des Expatriés a salué la décision des Nations unies d’inclure l’entité sioniste sur « la liste de la honte » sur les violations des droits de l’enfant, y voyant « un pas dans la bonne direction » pour tenir l’occupation responsable de ses crimes dans les territoires palestiniens notamment à Ghaza.