A la une, Mondactu, monde, Sahara occidental

ACTUALITES

Sahara occidental: Les facettes des violations des droits de l’homme, présentées par Ahmed Fennane, devant l’ONU

Depuis la tribune des Nations Unies, l'opposant au régime makhzenien, le marocain, Ahmed Fennane, révèle les flagrantes violations des droits de l'homme perpétrées par l'occupant marocain dans les territoires sahraouis occupés, soutenu par le mutisme de la communauté internationale.

Depuis la tribune des Nations Unies, l’opposant au régime makhzenien, le marocain, Ahmed Fennane, révèle les flagrantes violations des droits de l’homme perpétrées par l’occupant marocain dans les territoires sahraouis occupés, soutenu par le mutisme de la communauté internationale.

A ce titre, Ahmed feniane révèle l’existence de charniers et fosses collectifs, abritant des militants sahraouis enterrés vivants, d’autres jetés vivants par des avions dans l’Atlantique, et d’autres bombardés par le Napalm et le phosphore blanc en violation de la charte du droit humain. Des violations confirmées par toutes les commissions d’enquêtes indépendantes qui se sont rendus dans les territoires occupés du Sahara Occidental.

Condamnation de deux étudiants sahraouis à une peine de 10 ans de prison

Les étudiants sahraouis et prisonniers politiques « Ayman El-Yatribi » et « Lhoussine Bourkba » viennent d’être condamnés injustement à des peines de prison allant de 10 à 12 ans.

Dans ce cadre, le 6 juin 2024, le tribunal de première instance de la chambre criminelle de la ville d’Agadir, au Maroc, a prononcé des peines illégitimes de 10 ans de prison ferme contre les étudiants et prisonniers politiques sahraouis « Lhoussine Mohamed Fadel Bourkba » et « Ayman El-Yatribi ».

Les deux prisonniers politiques ont nié toutes les accusations fabriquées contre eux, affirmant avoir signé les procès-verbaux de la police judiciaire de la force d’occupation marocaine sous la torture, la pression et la contrainte, et que leur arrestation résultait de leur activité syndicale et politique à l’Université Ibn Zohr à Agadir, au Maroc, où ils sont connus pour leur militantisme pacifique et leur solidarité avec les étudiants et prisonniers politiques sahraouis détenus dans diverses prisons marocaines.

Partager cet article sur :

publicité

Dessin de la semaine

Articles similaires