Appel à la nécessité de construire un « Maghreb arabe des peuples »

Les participants à la journée d’étude organisée, dimanche, par l’institut nationale d’études de stratégie globale (INSEG), sous le signe « La cause sahraouie au cœur de la conscience mondiale », ont affirmé que la construction d’un « Maghreb arabe des peuples » était désormais « une nécessité impérieuse » au regard des développements survenant dans le monde, imputant au Maroc la responsabilité d’entraver le processus de construction du Maghreb arabe en raison de ses visées coloniales et de ses liens avec l’entité sioniste.

Apologie de la résistance 

Je soutiens toute la résistance palestinienne. Condamner le Hamas pour faire bonne mesure ne vise qu’à ménager la chèvre et le chou et équivaut aux postures modérées qui sont entre autres celles du Parti Communiste français, condamnant la guerre des deux côtés et renâclant à la qualifier de génocide. Qu’ils aillent au diable ! Le Hamas fait partie de la résistance palestinienne à la colonisation israélienne et n’est en rien coupable des atrocités commises à Gaza depuis plus d’une demi-année : Israël doit être seule tenue pour responsable et tout indique que son entreprise de terre brûlée n’attendait que l’opportunité qui manquait à un gouvernement sur la sellette pour annihiler l’opposition, s’emparer du reste des territoires palestiniens et procéder à un nettoyage ethnique en bonne et due forme.

Des missiles iraniens frappent Israël

L’achat de plusieurs centaines de missiles de défense aérienne, pour un coût de plus d’un milliard de dollars, a été important, car il s’agit d’articles difficiles à obtenir. D’autres attaques de ce type ne tarderaient pas à épuiser les stocks restants.

La Palestine, l’Occident et le règne animal 

Force est de constater, avec une immense tristesse et une immense consternation, qu’aucun crime de guerre, aucun génocide, qu’elle que soit son ampleur et son horreur, ne saurait émouvoir des régimes occidentaux pro-fascistes, et faire cesser leur soutien « inconditionnel » à l’entité.

La provocation de l’Iran est-elle le prélude à une escalade annonçant la fin d’une colonisation anachronique ?

Malgré tous les moyens déployés l’armée d’occupation n’est pas arrivée à « éradiquer le Hamas », quelques milliers de combattants en armes légères et beaucoup de convictions – sans entamer la volonté des Palestiniens déterminés à récupérer leur pays spolié. Les captifs israéliens sont toujours entre les mains de la résistance palestinienne. Une folie s’empare des dirigeants sionistes d’Israël !